Toute la vérité sur les mammouths


Il sera bientôt possible de connaître toute la vérité sur les mammouths. Une équipe de l’Académie des Sciences de la République de Sakha (Yakoutie) a créé un portail Internet unique, actuellement en phase d’essai, répertoriant toutes les bases de données électroniques du monde sur les mammouths.

Mammouth_thumb

Le développement de cette base de données électroniques a commencé à l’automne 2013. L’Académie a récemment breveté ce portail, comme l’a indiqué Albert Protopopov, directeur du Département d’étude des mammouths de l’Académie des Sciences de Yakoutie. Selon lui, au cours des 5 à 6 dernières années, un grand nombre de portails d’information ont été créés en matière de zoologie, de botanique, d’archéologie, de paléontologie des dinosaures. Cela représente une somme de connaissances utilisées par de nombreuses institutions universitaires. C’est sur ce principe que les chercheurs iakoutes ont créé leur Portail sur les mammouths, explique Albert Protopopov :

« Il est encore en phase d’essai, mais nous pensons que d’ici mars il fonctionnera pleinement. Il s’agit de réunir sur un seul portail d’information l’ensemble des données paléontologiques dont disposent diverses institutions en Russie, aux Etats-Unis, en Europe et même en Afrique. Il y aura deux langues de travail : l’anglais et le russe. Ce projet est soutenu par les instituts russes menant des recherches en paléontologie et par le Centre de recherche Mammoth Hot Springs aux Etats-Unis. »

Les chercheurs iakoutes attendent beaucoup de leur coopération sur ce portail avec leurs homologues japonais et sud-coréens, a déclaré le directeur du Département d’étude des mammouths de l’Académie des Sciences de Yakoutie :

« Nous travaillons avec les Japonais. Nos collègues du Musée du Mammouth coopèrent avec des chercheurs sud-coréens. La coopération porte sur l’étude de l’ADN du mammouth. Il s’agit d’une étude spécifique. J’espère que les centres de recherche du Japon et de Corée du Sud prendront part au fonctionnement de notre portail électronique. »

Selon le scientifique, le portail a été créé grâce aux fonds récoltés par l’exposition à l’étranger du bébé mammouth surnommé Youki. Celui-ci a été découvert en Yakoutie en 2010 et a vécu dans la région il y a 40 000 ans. Et bien qu’il ne s’agisse pas de la première découverte de la sorte, elle est unique : le cerveau de Youki a été conservé, ce qui n’avait jamais été le cas lors de la découverte d’autres fossiles de mammouths. Généralement, même si le crâne était conservé, le cerveau ne l’était pas en raison des processus de dessèchement et de putréfaction, souligne le spécialiste :

« Cette découverte est proprement unique, car c’est le seul cerveau de mammouth intact dont la science a pu bénéficier. Il a un peu séché mais a conservé sa forme. En se basant sur celui-ci, il va être possible de constituer un atlas du cerveau du mammouth. C’est une avancée importante : il s’agira d’un atlas grâce auquel nous allons pouvoir commencer à travailler sur les caractéristiques comportementales des mammouths, leur variabilité écologique, notamment en le comparant au cerveau des éléphants. »

Quant au portail consacré aux mammouths, il fera l’objet d’une présentation officielle en mars, en Yakoutie, puis sera soumis aux critiques de par la communauté scientifique internationale lors d’une conférence qui se tiendra en Grèce en mai prochain.

SOURCE


Commentaires

commentaires