Taïwan: on parie sur l’espérance de vie d’un cancéreux!


cancereux
Taichung, petite ville taïwanaise, fait le bonheur des bookmakers depuis que des paris sont lancés sur l’espérance de vie de patients en phase terminale; quelle honte!

Il faut le voir pour le croire (en l’occurrence le lire), tant la pratique est monstrueuse. D’après la China Press, dont le Daily Mirror se fait l’écho, et selon les cas de figure, certains parieurs seraient directement affiliés aux patients, tandis que d’autres seraient à compter parmi les médecins.

Ladite pratique se résume ainsi : avant qu’un pari ne soit lancé, les bookmakers rendent visite aux proches du patient afin d’obtenir le consentement de ces derniers. Les parieurs de leur coté (qui peuvent être des médecins ou des proches du patient) observent l’état du patient avant de miser. Si le patient décède sous un mois, jackpot pour le bookie. En revanche, si le patient décède entre 1 et 6 mois après le pari, les parieurs remportent trois fois leur mise.


Commentaires

commentaires