Son commentaire sur Facebook fait perdre 80.000 dollars à son père


En dire trop sur Facebook peut coûter très cher. Un sexagénaire américain en a fait les frais.

a-laide-je-suis-prise-en-otage-un-statut-facebook-qui-lui-sauve-la-vie

David Snay, un Américain de 69 ans, était parvenu à obtenir 80.000 dollars (soit environ 57.000 euros) de dommages et intérêts de la part de sa société suite à un licenciement abusif. Une coquette somme qu’il ne touchera malheureusement jamais et ce à cause d’un commentaire de sa fille sur le réseau social Facebook, selon une information du Miami Herald relayée par France TV Info.

Car selon les termes de cet accord, cette transaction devait rester strictement confidentielle. Celui-ci a donc été rompu lorsque Dana Snay, la fille de David, a balancé la nouvelle à ses 1.200 amis sur Facebook. « Maman et papa Snay ont gagné », a-t-elle publié sur le réseau social. « C’est officiel, Gulliver paie mes vacances en Europe cet été ».

Une petite confession qui leur a coûté très cher. Les vacances en Europe de la famille Snay devront finalement attendre…


Commentaires

commentaires