Sept nouveau-nés tués et cachés par leur mère eu Etats-Unis


902078045_B972479364Z.1_20140414081220_000_G2F29GVIF.1-0

Les corps de sept nouveau-nés tués par leur mère Megan Huntsman sur une période de dix ans ont été découverts samedi au domicile de celle-ci, dans l’Utah (Etats-Unis). Ses trois filles, âgées de 13, 18 et 20 ans, vivaient toujours avec elle.

La découverte macabre a eu lieu à la suite d’une dénonciation. En arrivant sur les lieux, la police de Pleasant Grove a trouvé au premier étage de la maison un premier corps de nouveau-né, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

«Munis d’un mandat de perquisition, les policiers ont alors inspecté toute la maison et y ont découvert six autres cadavres de nouveau-nés placés dans des boîtes séparées», a encore précisé le communiqué. Selon le Salt Lake Tribune, un journal local, ces boîtes avaient elles-mêmes été placées dans des cartons.

La police a indiqué que Megan Huntsman – nom révélé par la presse locale – avait donné naissance à ces enfants sur une période de dix ans avant de les tuer peu après leur naissance.

La dénonciation à l’origine de la découverte serait le fait de l’ancien mari de Megan Huntsman, selon le journal.

Ses trois filles, âgées de 13, 18 et 20 ans, vivent toujours avec Megan Huntsman dans cette maison, qui appartient à ses ex-beaux-parents, selon une déclaration d’une voisine au Salt Lake Tribune.

La femme âgée de 39 ans, accusée de meurtre, a été arrêtée dimanche matin et placée en détention.

SOURCE


Commentaires

commentaires