Risque des orages magnétiques sur Terre


4254232737_3c8184c332_o

Par La Voix de la Russie | De puissantes explosions avec des rejets importants de plasma pourraient avoir lieu au cours des prochains jours sur le Soleil. Ce phénomène risque de provoquer des orages magnétiques sur Terre, avec comme conséquence des dysfonctionnements d’appareils électroniques et des avaries. Selon les chercheurs russes, le danger d’éruptions solaires se poursuivra jusqu’à lundi. Mais un autre scénario d’évolution des événements est également possible, préviennent les experts.

Deux zones actives avec des groupes de tâches sont en train de se rapprocher sur le Soleil. Tant qu’elles sont bien séparées, elles ne présentent pas de danger, mais si elles se rapprochent, cela risque de provoquer un puissant rejet de plasma sur le Soleil. Des quantités condensées de gaz chaud se détacheront du corps céleste et se dirigeront vers l’espace le long de la ligne du champ magnétique solaire. Si ces lignes sont dirigées vers la Terre, cette dernière se retrouvera sous l’effet du fameux « nuage magnétique ».

« Si la Terre se retrouve sur le chemin de ce nuage, un orage magnétique risque d’éclater », explique le chef du département de physique du plasma à l’Institut de la recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie Anatoly Petroukovitch. « Des aurores polaires fortes et des variations géomagnétiques qui influenceront les signaux radio risquent également d’apparaître. »

Ce genre de problèmes représente un danger réel pour l’homme. Les avions risquent de perdre la liaison radio avec les contrôleurs aériens et les balises. Les particules de haute énergie peuvent même faire dévier la trajectoire des missiles. L’ogive d’un missile risque donc de s’écarter de sa cible et les conditions de cet écartement sont imprévisibles. Cela s’est déjà produit avec des satellites, que le plasma a mis hors service. Des incidents sur l’infrastructure terrestre ne sont pas exclus également.

« Les axes de communication, que cela soit des oléoducs, des gazoducs, ou des chemins de fer, sont soumis à des courants induits d’après la loi de Faraday », explique Alexandre Soloviev, directeur du laboratoire de physique du Soleil à l’observatoire de Poulkovo, près de Saint-Pétersbourg. « Cela peut provoquer des incendies et des problèmes techniques des stations automatiques sur les chemins de fer. »

Lire la suite


Commentaires

commentaires