Poursuivi par le fisc jusque dans sa tombe!


Poursuivi par le fisc jusque dans sa tombe

Pour l’administration fiscale, le cimetière est un lieu de résidence comme les autres. Pour preuve, le Trésor public a adressé samedi dernier une lettre à un contribuable mort il y a quelques mois, rapporte le quotidien Ouest France, en spécifiant l’adresse du cimetière et le numéro de la tombe concernée.

Un premier courrier, envoyé par l’administration à l’adresse du contribuable, était revenu à son expéditeur pour cause de décès du destinataire. Pas de quoi stopper la volonté du fisc d’entrer en contact avec le contribuable. Un nouveau courrier a donc été adressé, cette fois au « cimetière d’Autheuil – tombe 19 « , comme le stipule le libellé notifié sur l’enveloppe officielle.

Surpris par cette adresse peu banale, le facteur a remis le courrier à la maire de la ville, Béatrice Devedjian. Cette dernière, contactée par Europe1.fr, reconnaît n’avoir « jamais vu ça ». « Je ne sais absolument pas à quel moment ni par qui cette adresse manuscrite a été portée sur cette enveloppe », précise-t-elle.

Désormais, la municipalité espère trouver des descendants du défunt concerné pour leur remettre ce pli. La tâche ne s’annonce pas aisée, car ces derniers ne résident plus dans la commune. Reste une dernière inconnue : le contenu de la lettre. « Bien sûr, je ne me suis pas permis de l’ouvrir », explique la maire d’Autheuil, qui reste avec une bien curieuse lettre sur les bras.


Commentaires

commentaires