Ne s’apercevant pas qu’il est sourd, les policiers l’électrocutent et le tabassent


sour.2

Jonathan Meister vient de déposer une plainte contre des policiers pour usage excessif de la force. Ils l’avaient gratifié de coups et de brûlures partout sur le corps lors de son interpellation.

La bavure s’est déroulée en février 2013 à Hawthorne en Californie. Ce jour-là, des voisins signalisés un comportement suspect à la police. En fait, Jonathan Meister était en train de retirer des objets lui appartenant. Ils étaient rangés sous le porche de la maison d’un ami où il venait d’emménager. Mais cela il n’a pas pu le dire de vive voix aux agents qui lui faisaient signe d’approcher. Pour cause, il est sourd-muet.

Comme il se dirigeait vers eux, il a voulu s’expliquer en utilisant le langage des signes. C’est alors que les policiers l’ont vivement saisi par les poignets et l’ont retourné. Maintenu de cette manière, Jonathan Meister était dans l’impossibilité de communiquer. Il a alors eu la mauvaise idée de retirer ses mains.

Dans cet acte de rébellion, les policiers l’ont poussé contre le mur. Tout en le maintenant, ils lui ont donné deux coups de genou dans l’abdomen. Puis l’un des officiers l’a frappé de manière répétée au visage. L’autre lui a balancé une décharge électrique. Le handicapé devait être probablement perçu comme très dangereux puis qu’il a été rossé de coups de pieds alors qu’il gisait au sol. Pour faire bonne mesure, on lui a remis une dose de Taser, puis une troisième. Les menottes lui ont été passées alors qu’il avait perdu conscience. Un dossier a été ouvert contre lui pour agression contre des policiers.

SOURCE


Commentaires

commentaires