Les obèses dorment moins bien que le reste de la population

obesite-esperance-vie

Selon une étude INSV/MGEN « Sommeil et nutrition », il y aurait un lien entre l’insomnie et l’obésité. Les personnes qui dorment moins ont tendance à grignoter plus. Les obèses sont également sujets aux troubles du sommeil.

Les résultats de l’étude INSV/MGEN risquent de vous donner envie de vous mettre immédiatement au lit. Non pas parce que l’article qui suit est soporifique mais parce qu’il va mettre l’accent sur un phénomène qui touche de plus en plus de monde : le sommeil. Et plus précisément, le mauvais sommeil.

Cette enquête, réalisée en France auprès de 49 000 personnes, démontre les liens causaux entre l’obésité et le manque de sommeil. dormir insuffisamment (moins de six heures par jour) est un facteur d’obésité. Comme le souligne le journal Metronews sur son site, le manque de somme augmente de 34 % le risque d’obésité chez la femme et de 50 % chez l’homme.

Les obèses sont quant à eux plus fréquemment victimes de troubles du sommeil. Ce risque serait 43 % plus élevé chez les femmes obèses.

N’avez-vous jamais remarqué votre attrait pour ces succulentes pâtes aux quatre fromages le lendemain d’une petite nuit ? Un corps fatigué a besoin de plus d’énergie pour fonctionner normalement. Où trouver cette énergie ? Dans la nourriture de préférence grasse et sucrée. Quant aux insomniaques, ils seront davantage attirés par les grignotages nocturnes.

Source

Commentaires

commentaires