Le bruit trop fort serait mauvais pour la santé


Selon une étude britannique, le bruit trop fort serait non seulement mauvais pour la faculté auditive mais augmenterait le risque de développer d’autres problèmes santé.

10b93ada48_ecouteur-cri_ToMiNoU-flickr-cc-by-nc-sa-2.1_01

La maladie du cœur, l’hypertension artérielle, le manque du sommeil et les troubles de développement cognitif chez les enfants. Autant de risques santé que pourraient entrainer des bruits trop forts, selon une nouvelle étude publiée par l’université de Queen Mary à Londres (Royaume-Uni). Selon les auteurs, ces bruits nuiraient à la santé en raison de la perturbation des cycles du sommeil et le stress qu’ils engendrent.

« On a étudié l’impact de la pollution de l’air sur la santé publique, mais on ne traite pas aussi sérieusement l’impact du bruit [sur la santé] », regrette l’auteur principal de l’étude, le Dr Richard L. Neitzel.

En 1974, l’Environmental Protection Agency (EPA) a fixé à 55 décibels en moyenne la limite d’exposition au bruit à ne pas dépasser chaque jour. 55 décibels serait l’équivalent du bruit d’une conversation en salle ou le bruit de fond en public, selon les estimations de l’université de Purdue (Etats-Unis). Mais le Dr Richard L . Neitzel explique que l’urbanisation expose les personnes à des niveaux sonores toujours plus élevés. Les limites conseillées par l’EPA pourraient aujourd’hui être obsolètes.

Selon l’équipe de chercheurs, environ une moitié des personnes américaines seraient exposées à une moyenne quotidienne de 58 décibels par jour – à peu près l’équivalent du bruit émis par un climatiseur. Ils estiment que 14% des américains pourrait être exposés à environ 65 décibels par jour – l’équivalent du bruit d’un aspirateur.

Les chercheurs affirment que le risque d’hypertension artérielle et de cardiopathie augmenterait de de 7 à 17% chaque fois que l’exposition au bruit grimpe de 10 décibels. En revanche, ils suggèrent que réduire l’exposition au bruit de 5 décibels par jour pourrait réduire le risque d’hypertension artérielle chez 1.8% des américains.

Pour se protéger des dommages de la pollution sonore, le Dr Neitzel conseille de lacer son lit loin du bruit de la rue.

Source topsante.com


Commentaires

commentaires