Plus un homme aide dans les tâches ménagères, plus il risque le divorce!

Bon, discutons-en pour de bon…

Selon une étude norvégienne menée par l’institut de recherche en sciences sociales Nova, plus les tâches ménagères sont réparties également dans un couple, plus le risque de divorce est élevé. En fait, le nombre de divorces serait 50% plus élevé dans les foyers où les tâches sont réparties équitablement que chez ceux où la majorité des tâches sont accomplies par la femme.

Pour certains chercheurs, il n’y a presque aucun lien de causalité entre le divorce et la répartition des tâches, ils attribuent plutôt cela à la modernité des couples d’aujourd’hui.

« Dans ces couples modernes, les femmes ont aussi souvent un niveau d’éducation élevé et un emploi bien rémunéré, ce qui les rend moins dépendantes économiquement de leur mari. Elles peuvent donc s’en sortir plus facilement en cas de divorce. »

Par contre, l’étude réitère: le risque de dispute est souvent plus élevé quand les deux parties ont les mêmes rôles, car il y a toujours l’un qui trouve que l’autre ne fait pas assez sa part dans les mêmes tâches.

En Norvège, 7 femmes sur 10 disent faire plus de tâches ménagères, mais elles affirment tout de même que cette situation les satisfait globalement. Elles affirment être aussi heureuses que les femmes des couples « modernes »

Et vous, qu’en pensez-vous? Le taux de divorce pourrait-il vraiment être plus élevé lorsque l’homme et la femme ont les mêmes rôles?

Et à la maison, qui fait les tâches ménagères?

9

Source: www.sudouest.fr

Crédit photo: pratique.fr

Commentaires

commentaires