A cause de son chien guide, un adolescent aveugle exclu d’un restaurant à cause de son chien

2012_11_28__15_53_le_chien_guide

Samedi soir, un adolescent de 16 ans, aveugle depuis l’âge de 4 ans, s’est rendu avec son chien guide, mais aussi avec une éducatrice et d’autres déficients visuels (dans le cadre d’un regroupement visant à les rendre plus autonomes) dans un restaurant de sushis, situé dans une galerie commerçante de Quimper. Or il n’a pas pu mangé, s’étant vu refuser l’accés.

« Ce refus n’émane pas d’un employé, mais du gérant du restaurant en personne » explique le père de la victime.

L’éducatrice a tenté de convaincre le patron, en précisant qu’il ne pouvait légalement refuser l’accès au restaurant au chien guide. En vain.

L’homme s’est justifié en indiquant qu’il avait proposé de laisser le chien à l’extérieur et que le client aurait refusé. Sauf que, selon la loi, les commerces ont l’obligation de les laisser entrer.

Le père du jeune homme, aveugle depuis l’âge de 4 ans, a déposé plainte.

L’article 88 de la loi n°87-588 du 30 juillet 1987 stipule que « l’accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu’à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d’aveugle ou d’assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité prévue à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles ».

Source : Leprogres.fr

Commentaires

commentaires